Evenepoel doit battre les Italiens et les Slovènes pour décrocher la médaille d’or

Remco Evenepoel lève les bras en l'air à l'approche de la ligne d'arrivée du Druivenkoers à Overijse.
L’équipe de Belgique compte sur Remco Evenepoel pour ramener une troisième médaille d’or des Championnats d’Europe de cyclisme sur route.

Et maintenant, place aux choses sérieuses ! Après la médaille de bronze de Remco Evenepoel dans le contre-la-montre jeudi dernier, la Belgique a tout ce qu’il faut pour aller chercher l’or dans la course en ligne. Le sélectionneur national Sven Vanthourenhout a construit son équipe autour d’Evenepoel et il doit espérer que tout fonctionne à merveille pour avoir une chance de battre la Slovénie et l’Italie

L’Italie est en tête du tableau des médailles avec sept unités. La Belgique est deuxième grâce aux médailles remportées par Evenepoel (contre-la-montre élite), Thibau Nys (course en ligne U23), Alec Segaert (contre-la-montre U23) et Cian Uijtdebroeks (contre-la-montre U23). Mais bien sûr, tout tourne autour de la course en ligne masculine. Depuis l’introduction de la course en ligne masculine en 2016, deux coureurs belges sont montés sur le podium : Wout Van Aert en 2018 (médaille de bronze) et Yves Lampaert en 2019 (médaille d’argent). Evenepoel sera-t-il à la hauteur de son rôle de favori ? Rendez-vous sur Bingoal pour parier sur les Championnats d’Europe de cyclisme sur route à Trente et profitez de tous les autres paris sportifs sur le cyclisme !   

Un monstre italien

Peu après midi, 150 participants issus de 36 pays, prendront le départ de la course en ligne du Championnat d’Europe à Trente. Le départ et la ligne d’arrivée sont sur la Piazza Duomo, mais avant d’approcher le point de chute les metteurs en scène ont concocté un tracé périlleux. La cavalerie fera une grande boucle d’à peine 179 kilomètres, mais elle devra abattre 3 765 mètres de dénivelé. Le peloton explorera d’abord les collines et les montagnes du Tyrol du Sud, où il sera attendu de pied ferme par le Monte Bondone, un monstre dont les sections s’élèvent à 9 %.  Vient ensuite une descente technique d’une dizaine de kilomètres, après quoi les coureurs auront droit à huit tours de 13,2 kilomètres chacun, y compris la montée vers Povo de 3,6 kilomètres à 4,7 % de moyenne.

Les Belges peuvent-ils remplir leur mission ?

Tout comme les Pays-Bas, l’Italie, la France, l’Allemagne, l’Espagne et la Suisse, la Belgique aura huit coureurs dans la course, mais sur un parcours étriqué et coriace, il reste à voir quel pays sera en mesure d’exploiter cet avantage. Pour les Belges, il sera important d’envoyer au moins un émissaire dans la bonne échappée. En tout cas, Philippe Gilbert, Victor Campenaerts, Stan Dewulf, Dylan Teuns, Ben Hermans, Harm Vanhoucke et Gianni Vermeersch auront pour mission d’emmener Evenepoel jusqu’en finale. Gilbert, qui endossera le rôle de capitaine de route pour Evenepoel, et Vermeersch sont sur la touche pour les Championnats du monde en Belgique et ce dimanche, ils voudront prouver au sélectionneur qu’il a eu tort de ne pas les avoir sélectionnés.  

Qui sont les adversaires des Belges ?

L’Italie, qui après les victoires de Matteo Trentin (2018), Elia Viviani (2019) et Giacomo Nizzolo (2020) vise un quatrième titre consécutif en Championnat d’Europe, sera l’équipe à battre. Selon les circonstances de la course, les Italiens ont le choix de placer Sonny Colbrelli, vainqueur du Tour du Benelux, Diego Ulissi, Gianni Moscon ou Trentin en première ligne dans sa quête de la médaille d’or.

La Slovénie peut s’appuyer sur le duo en or Matej MohoricTadej Pogačar. Cependant, Pogačar a reçu une fameuse claque lors du contre-la-montre lorsqu’il a été dépassé par Filippo Ganna, qui était pourtant parti une minute après lui.

Dans l’équipe française, Romain Bardet et Thibaut Pinot devront suppléer Benoît Cosnefroy. Enfin, les Belges ne doivent pas lâcher d’une semelle Magnus Cort. En effet, le Danois a remporté pas moins de trois étapes dans la Vuelta et s’est placé en troisième position dans le classement par points.

Kopecky déçoit

Lotte Kopecky était annoncée comme une des outsiders pour une place sur le podium, mais elle a dû faire l’impasse sur ses ambitions dans l’avant-dernière montée de la course lorsqu’un groupe composé des favorites Annemiek van Vleuten, Longo Borghini, Katarzyna Niewiadoma, Demi Vollering, Liane Lippert et Marlen Reusser s’est lancé à la poursuite de la soliste Ellen van Dijk. Kopecky a finalement terminé en quatorzième position, 2 minutes et 29 secondes derrière Van Dijk. Notre compatriote a donc encore beaucoup de travail devant elle si elle veut être prête pour les Championnats du monde en Belgique qui auront lieu fin septembre.

Total
0
Shares

COTES BOOSTEES CHEZ BINGOAL 

Gagner davantage grâce à ces actions

TOURNOIS DE CASINO QUOTIDIENS 

Pour les petits et les grands joueurs de notre casino en ligne.