Djokovic réalisera-t-il son Grand Chelem ?

L'index en l'air, Novak Djokovic célèbre un point gagné à Wimbledon.
Novak Djokovic est actuellement l’intouchable numéro un du tennis masculin et peut compléter son Grand Chelem à l’US Open.

Le 12 septembre, après la finale masculine de l’US Open, le rideau tombera sur la saison 2021 du Grand Chelem. Dans le simple messieurs, Novak Djokovic a tout raflé. Il a remporté l’Open d’Australie, Roland-Garros et Wimbledon en ne concédant que trois sets lors de ses trois finales. La porte vers un Grand Chelem est donc grande ouverte pour le Serbe de 34 ans. Dans le simple dames, ce sera comme d’habitude une loterie. En effet, les trois finales précédentes ont été disputées par six joueuses différentes. Mais quoi qu’il arrive, l’US Open de cette année entrera dans l’histoire comme le premier tournoi du Grand Chelem depuis 1997 auquel manquent Serena Williams, sa sœur Venus Williams, Rafael Nadal et Roger Federer. Qui pourra arrêter Djokovic dans sa quête de la gloire éternelle ? Et est-ce que Naomi Osaka fera un retour spectaculaire après toutes les misères de ces derniers mois ? Rendez-vous sur Bingoal pour parier sur l’US Open et profitez de tous les autres paris sportifs sur le tennis !  

It’s all about the money

Depuis la semaine passée, les échanges se sont intensifiés au milieu du Flushing Meadows-Corona Park situé dans Queens, et à l’issue du tournoi, la Fédération de tennis des ÉtatsUnis (USTA) aura distribué un montant record de 48,75 millions d’euros en dotation. Soit 2,5 millions d’euros de plus que lors de l’édition précédente. Cela fait de l’US Open le tournoi du Grand Chelem le mieux doté après l’Open d’Australie (49,40 millions d’euros), mais devant Wimbledon (40,87 millions d’euros) et Roland-Garros (34,37 millions d’euros).

D’ailleurs, le montant des rétributions a été augmenté pour les tournois en simple, les tournois en double, les tournois de qualification et les tournois de tennis handisport. Pour l’Open Qualifying Tournament, le budget a même décuplé de 66 % et chaque participant au tournoi principal se verra octroyer un chèque d’un peu moins de 64 000 euros. Un détail n’est pas anodin : depuis 1973, l’US Open est le premier tournoi du Grand Chelem à avoir instauré une parité au niveau des primes. En résumé, les hommes et les femmes reçoivent les mêmes primes.

Chasseur de tête serbe

Il y a un an, Djokovic a connu un des pires moments de sa carrière à l’US Open quand il a été disqualifié en huitièmes de finale contre l’Espagnol Pablo Carreno Busta après s’être défoulé sur un juge de ligne. Nole a donc quelque chose à se faire pardonner et en se basant uniquement sur les chiffres, il pourrait même devenir le plus grand joueur de tennis de tous les temps. Djokovic a remporté son 20e Grand Chelem à Paris en juin, ce qui le place à égalité avec Federer et Nadal. Il a donc besoin d’une victoire pour devenir le seul détenteur du record de victoires en Grand Chelem.

Mais le Serbe de 34 ans est particulièrement bien placé pour suivre les traces de Donald Budge (1938) et Rod Laver (1962 et 1969) en remportant le Grand Chelem. Par ailleurs, il a raté l’occasion de remporter le “Golden Slam”. C’est-à-dire gagner le tournoi olympique de tennis et tous les tournois du Grand Chelem au cours de la même année civile. Steffi Graf est la seule à avoir réussi à le faire en 1988.

Dominic Thiem, Borna Ćorić, Stanislas Wawrinka, Nadal et Federer sont les grands absents du tournoi masculin. L’absence du tenant du titre Thiem, qui se remet d’une blessure au poignet, est un fameux coup dur pour le tournoi. Toute la pression sera donc sur les épaules de Daniil Medvedev et Alexander Zverev, vainqueurs respectivement du tournoi Masters de Cincinnati et de l’Open du Canada. Mais c’est surtout Zverev qui est attendu au tournant après avoir gagné l’or olympique au Japon en battant Djokovic en demi-finale.

Un retour en puissance ?

L’année 2021 n’aurait pas pu mieux commencer pour Osaka : elle avait remporté l’Open d’Australie et s’est ainsi assurée de son quatrième tournoi du Grand Chelem. Par la suite, la Japonaise a été impliquée dans quelques polémiques déroutantes qui ont pesé sur ses performances. Fin mai, elle se retire de Roland-Garros en raison de problèmes mentaux, elle fait l’impasse sur Wimbledon et à Tokyo, elle se prend une raclée au troisième tour contre Markéta Vondroušová, qui remporte finalement l’argent.

Cette semaine, Osaka tentera de décrocher son troisième titre au Billie Jean King National Tennis Center de l’USTA. Cela lui permettrait d’entrer dans le top 15 aux côtés de ses compatriotes Juliette Atkinson, Mary Browne, Margaret Osborne duPont, Maureen Connoly et Kim Clijsters. Osaka affronte Marie Bouzková au premier tour et devra ensuite se défaire d’Aryna Sabelenka, Barbora Krejčíková, la gagnante de Roland-Garros, et Elina Svitolina dans sa moitié de tableau.

Mais où sont les Belges ?

Chez les hommes, David Goffin (ATP 30) était le seul Belge directement qualifié pour le tournoi principal. Mais est-ce que le Liégeois est vraiment en forme ? Des blessures l’ont obligé à faire une croix sur Wimbledon et les Jeux olympiques. La semaine dernière, il a également déclaré forfait pour l’Open de Winston-Salem, le dernier tournoi de préparation avant l’US Open. Avec Michael McDonald (ATP 60), Goffin a obtenu un tirage au sort favorable, mais ça risque de se corser par la suite. Au deuxième tour, notre compatriote devra affronter Kei Nishikori (ATP 55) et ensuite c’est l’ogre Djokovic qui l’attend. 

Malheureusement, les compagnons belges de Goffin sont tombés les uns après les autres dans le tournoi de qualification. Kimmer Coppejans (ATP 210) a été battu dans son premier match par Alex Molcan (6 – 3, 6 – 3) tandis que Ruben Bemelmans (ATP 224) s’est incliné au dernier tour face à Maxime Cressy (4 – 6, 6 – 2, 7 – 5). La révélation belge Zizou Bergs (ATP 200), qui était classée 520e il y a un an et participait pour la première fois aux qualifications d’un tournoi majeur, a été éliminée au deuxième tour par Maximilian Marterer (6 – 4, 6 – 4).

Alyson Van Uytvanck et Elise Mertens devront défendre l’honneur belge dans le simple dames après les éliminations de Greetje Minnen (WTA 103), Maryna Zanevska (WTA 113), Ysaline Bonaventure (WTA 129) Marie Benoit (WTA 251) dans le tournoi de qualification.

Total
0
Shares

COTES BOOSTEES CHEZ BINGOAL 

Gagner davantage grâce à ces actions

TOURNOIS DE CASINO QUOTIDIENS 

Pour les petits et les grands joueurs de notre casino en ligne.