Prix du Calvados: qui va détrôner Bilibili?

Le Prix du Calvados est la répétition générale avant le Prix de Cornulier, qui est appelé communément le championnat du monde sous selle.
Alexandre Abrivard, qu’on voit ici à l’œuvre pendant le Critérium des 3 ans, ne remportera pas le Prix du Calvados avec Bilibili pour la quatrième fois consécutive ce week-end.

Le meeting d’hiver de Vincennes, qui ne compte pas moins de 94 réunions et 778 courses, est déjà à mi-chemin et ça signifie que les jockeys et les amateurs de chevaux ont davantage les yeux rivés sur le Grand Prix d’Amérique. La tension est presque palpable à trois semaines d’une course qu’on prénomme ‘le championnat du monde de trot attelé’. Le Grand Prix d’Amérique est programmé le 31 janvier et en attendant, tout le monde peut s’émerveiller devant des compétitions prestigieuses telles que le Prix Emile Riotteau (9 janvier), le Grand Prix de Belgique (17 janvier) et le Prix de Cornulier (24 janvier). Ce week-end, les meilleurs trotteurs français seront réunis à Vincennes pour le Prix du Calvados, qui est une des plus grosses courses de trot monté du meeting d’hiver.

Rendez-vous sur Bingoal pour parier sur le Prix du Calvados et profiter des meilleures cotes sur les courses hippiques. En plus de cela, Bingoal vous offre dix à quinze pour cent de bénéfice net supplémentaire.

Que vaut le Prix du Calvados ?

Le Prix du Calvados est une course de Groupe II réservée aux chevaux âgés de quatre à onze ans qui ont empoché au moins 160 000 € de gains durant leur carrière. Le gagnant du Prix du Calvados, dont le parcours est passé de 2 175 mètres à 2 850 mètres en 2010, reçoit 58 500. Et l’allocation s’élève à 130 000 €.

Le Prix du Calvados n’est pas qu’une histoire de gros sous. C’est un duel de prestige et un raccourci alléchant vers le Prix de Cornulier. En résumé, le Prix de Cornulier, qui est considéré comme la finale mondiale de trot monté, est le dernier grand rendez-vous avant le Grand Prix d’Amérique. Une qualification pour le Prix de Cornulier passe par une participation au Prix Joseph-Lafosse (qualification directe pour le gagnant), au Prix Emile Riotteau (qualification directe pour le gagnant) ou au Prix du Calvados, une course dans laquelle trois tickets sont en jeu pour l’épreuve reine du trot monté. Ceux qui n’ont pas encore validé leur billet d’entrée pour le Prix de Cornulier ont donc tout intérêt à participer au Prix du Calvados.

Bilibili rate le coche

Bilibili semblait être destiné à remporter le Prix du Calvados pour la quatrième fois consécutive et à faire le triple Prix du Calvados – Prix du Cornulier – Prix de l’Île-de-France pour la deuxième saison d’affilée. Mais juste avant le Nouvel An, Bilibili s’est fait une méchante blessure au postérieur qui le tiendra à l’écart des pistes pendant des mois. Bilibili, petit-fils du célèbre trotteur Coktail Jet et un des meilleurs chevaux de course de sa génération, devrait faire sa rentrée au plus tôt l’hiver prochain.

Qui pour succéder à Bilibili ?

La blessure de Bilibili jette un froid sur le Prix du Calvados et elle aura sans aucun doute un grand impact sur le déroulement de la course. De base Etoile de Bruyère, Evangelina Blue et Fado du Chene étaient condamnés à un rôle de figurant, mais au vu des derniers évènements ils devront prendre les commandes de la course. De tous les favoris, c’est Fado du Chêne qui est en bonne posture pour gagner. Lundi, il s’est qualifié pour le Prix de Cornulier en terminant premier dans le Prix Joseph-Lafosse et cet hiver, il est passé deux fois en dessous de la barre des 1’12” réduction kilométrique.

Charles Dreux, jockey et entraineur, vise une place dans le top trois avec Etoile de Bruyère. Dreux a remporté le Prix Reynolds en novembre avec une réduction kilométrique de 1’11”8, ce qui équivaut à un record personnel, et quelques semaines plus tard il a aussi triomphé lors du Prix Emond Henry.

Et si c’était Dexter Fromentro qui créé la surprise ? Il est considéré comme un outsider indiscutable pour la victoire finale, mais cela fait deux ans que le trotteur male de 8 ans n’a pas remporté la moindre course avec l’infatigable Pierre Levesque et son fils Thomas Levesque. Bilooka du Boscail, Carla du Chatelet et Daida de Vandel, qui a établi une époustouflante réduction kilométrique de 1’10”7 à la mi-décembre, sont susceptibles de lutter pour les cinq premières places.

Total
0
Shares

COTES BOOSTEES CHEZ BINGOAL 

Gagner davantage grâce à ces actions

TOURNOIS DE CASINO QUOTIDIENS 

Pour les petits et les grands joueurs de notre casino en ligne.